Dans le cadre du déploiement du réseau réseau fibre optique Fibréa, différents chantiers sont en cours et notamment en Haute-Maurienne.

 

Travaux entre Val Cenis et Aussois

Trancheuse – chantier d’Aussois

Durant ces dernières semaines, on a pu voir à Bramans (commune de Val Cenis) et à Aussois différentes machines en activité.
Camions, tractopelles, pelles mécaniques et trancheuses étaient à pied d’oeuvre sur ce chantier. Les engins de l’entreprise Potain TP étaient sur site afin de créer l’infrastructure d’accueil, c’est à dire les fourreaux, (dont 2,5 km en chemin forestier) qui contiendront dans les semaines à venir la fibre optique.

 

 

 

Cette partie du réseau, le backbone (littéralement “colonne vertébrale”) est un élément structurant et déterminant sur lequel s’appuie Fibréa pour mailler l’ensemble de son territoire.

Ces travaux de génie civil permettront ainsi la continuité entre Aussois et Lanslevillard (Val Cenis Vanoise, la plus importante station de ski en Haute-Maurienne).

 

Déploiement du Col de l’Iseran à Lanslevillard

Plus haut col routier des Alpes avec ses 2770 m, l’Iseran permet de relier la Maurienne et la Tarentaise.

Les équipes d’Eiffage Énergie et Fibréa ont tout mis en œuvre pour l’arrivée de la fibre optique au Col de l’iseran, respectivement pour la pose de la fibre par portage (technique utilisant un compresseur à air) et pour le raccordement par soudure fibre optique.

Chambre de tirage – route du Col de l’Iseran

Ce sont donc environ 30 km de fibre optique qui ont été déployés entre le sommet du col de l’Iseran (commune de Bonneval-sur-Arc) et le col de la Madeleine (commune de Val Cenis).

Cette fibre optique a été déroulée dans les infrastructures d’accueil créées, en co-construction avec ENEDIS, fin 2016 sur la partie du col et en création propre par l’entreprise Truchet de Fibréa, entre Bessans et le Col de la Madeleine à Lanslevillard.

 

 

La Communauté de Communes Haute-Maurienne-Vanoise profitera du réseau ainsi créé afin de pouvoir interconnecter ses différents sites publics (comme les offices de tourismes, les mairies, les écoles…) via un GFU (Groupe Fermé d’Utilisateurs : un ensemble de personnes physiques ou morales utilisant un service de communications électroniques dans le cadre de réseaux propres).

 

Ce réseau fibre optique sera donc accessible dans un premier temps aux collectivités mais aussi aux entreprises via la mobilisation par des opérateurs de proximité et, dans un second temps, aux particuliers dans le cadre des accords en cours de finalisation avec la société THD73 titulaire de la DSP de Savoie.

En parallèle, la fibre optique sera commercialisée  auprès de  différents opérateurs, nationaux tels que Orange, Free et SFR qui utilisent ces fibres optiques pour leurs réseaux structurants ou pour la desserte de points hauts.

Fibréa a conçu un schéma directeur destiné à irriguer l’ensemble des territoires de Maurienne, Tarentaise et Combe de Savoie dans une logique de bouclage. Fibréa propose une forte dynamique locale de déploiement d’une infrastructure fibre optique, nécessaires à la mise en oeuvre du Très Haut Débit, essentiel au développement économique et touristique des vallées.

Travaux octobre 2016 – Vue sur Bonneval-sur-Arc – Tranchée sur le chemin forestier d’Aussois